Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Grand Colombier à vélo : une belle couenne.

31 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Idéale pour achever une journée de taf ou plutôt pour s'achever après une journée de taf.

L'équipe réunis ce soir à Chindrieux avait belle allure ce qui a valu une belle partie de manivelle. Dommage nous avons perdu en route Francky.

En ce qui me concerne rendez-vous à la fin du mois, je prend la tangente direction le Sud en espérant croiser le soleil ...

Au sommet les 7 les protagonistes bien contents d'en avoir terminé.
Au sommet les 7 les protagonistes bien contents d'en avoir terminé.

Au sommet les 7 les protagonistes bien contents d'en avoir terminé.

Ambiance x-press pour terminer comme il se doit.

Ambiance x-press pour terminer comme il se doit.

Lire la suite

Camping sous le géant du Bugey.

28 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Photo d'un week end vélo, bières avec nuit sous la tente.

Le dépaysement à 2 pas de la maison -----------> moins s'est (souvent) mieux !

Colombier.

Colombier.

Lire la suite

Chambéry/ lac du Bourget en Kayak.

25 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #kayak

10 Km de navigation était à notre menu de ce jeudi soir. Le débit en ce moment est excellent (les pluies ça a au moins ça de bon) : 0,6 m sous l'échelle de Richter ... euh sous le pont du Tremblait (repère infaillible, sous 0,5 m ça ne navigue plus).

Du coup nous avons pu, avec les Chaps d'en haut, sortir un kayak 2 places avec nos 2 kayak monos dans de trés bonnes conditions. Le final sur le lac avec un dernier rayon de soleil ne manquait pas de piquant.

La mangrove : c'est bon ça !

La mangrove : c'est bon ça !

le départ : on commence par le talus à descendre.

le départ : on commence par le talus à descendre.

ça glisse.

ça glisse.

Lire la suite

Kayak dans la leysse, mais pas que.

22 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #kayak

Météo maussade mais bon débit des rivières c'est le moment opportun pour une petite descente de la leysse depuis la maison

Pour le faire en toute autonomie je dois m'organiser car ce n'est pas possible de remonter la rivière pour retrouver la voiture. La maison étant au milieu de la descente j'opère une transition inédite.

50 mm de navigation, 30 mm de trail à pied puis 15 mm de Vtt s'enchainent pour mon plus grand plaisir.

petit détour dans la mangrove du Tremblet

petit détour dans la mangrove du Tremblet

Lire la suite

Tour de France à Chamrousse.

20 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #famille

Le tour ce n'est pas seulement une course de vélo.

En effet, pour nous c'est aussi synonyme de beaucoup de bonnes choses :une ambiance de fête unique et populaire, une nuit en tente avec un petit feu à la clef, une marche en montagne font aussi parties des ingrédients les plus notables.

Les nuits sont bruyantes : autant se réunir autour d'un bon feu.

Les nuits sont bruyantes : autant se réunir autour d'un bon feu.

Marche sur les hauteurs de la station.

Marche sur les hauteurs de la station.

Podium officiel ; peu à peu l'ambiance monte.

Podium officiel ; peu à peu l'ambiance monte.

AG2R c'est chez nous !

AG2R c'est chez nous !

Lire la suite

Col du Frene : passage au révélateur.

15 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

J'ai goûté de nouveau au chrono du col de Frêne en vélo de route. Cela ne m'étais pas arrivé depuis 8 ans, d'excellents souvenirs se sont réveillés en moi.

Se confronter à ce chronomètre c'est un peu comme ce confronter à soit même tant le chrono est impitoyable mais au combien révélateur. Le temps de montée, brut et non négociable, en dit l'on sur sa forme du moment. Ici on ne triche pas. L'effort est court (environ 30 mn) mais intense et constant car la montée est très régulière. Pour approcher son meilleur temps il faut réunir tous les paramètres physiques liés à la performance. En effet les aspect techniques, stratégiques ou matériels ont très peu d'influence (quoique une bonne roue peu aider un peu). Les kilomètres de vélo à l'entraînement (et pas à pied ou en ski), un poids optimal, de la fraîcheur (efforts de la semaine précédente), du rythme (quelques intensités les semaines avant), l'hygiène de vie (diététique est un bien grand mot en ce qui me concerne) et enfin échauffement adéquate (pas loin d'une heure pour moi) sont les véritables ingrédients.

Pour bien comprendre mon approche un petit coup de rétro s'impose. Cette passion pour cette grimpée cycliste est née en moi depuis le début des années 1990. Les discutions âpres à la machine à café de Montmélian avec Pierre C et Gilbert V en sont a l’origine (ainsi que Georges S et Bruno B). En 1993 je participais d’ailleurs au trophée Méliado gagné par Calvi en 21 mn. J'étais monté en 27’30, ce qui reste à ce jour mon meilleurs temps ainsi que ma référence. J’ai retrouvé des classements car j’avais organisé cette grimpée avec quelques bons copains en 2003, 2004 et 2006 (ci-dessous le classement des 5 premiers).

Ce dimanche 13 Juillet j'étais donc au départ de cette compétition (125 partants) au coté de René (le métronome inoxydable) et Alex (10 ans plus vieux qu'en 2004). L'objectif pour moi était de tenter de passer sous les 30mn.

Pour cela j'avais conscience qu'un bon départ était primordiale. Un bon départ cela veut dire un départ rapide mais pas trop ... pas si simple. A mi-course le contrat était un peu prés rempli. J'étais dans l'allure sans plus, concentré mais pas (encore) asphyxié. Sur mon braquet de 34X21 j'attendais mon heure sachant que le plus dure était à venir. Les 6 virages agrémentant les kilomètres 5 et 6 imposent des changements de rythme pas faciles à digérer avant une ligne droite interminable.

Las, c'est complètement asphyxié que je traversais cette redoutable zone. Alors qu'il aurait fallu relancer la mécanique j'étais à la recherche du moindre petit plat pour trouver un peu d'oxygène. Heureusement sur les 500 derniers mètres je retrouvais un peu de vigueur pour m'arc-bouter sur ma machine, mais le mal était fait. 50 Secondes au dessus d'un objectif qui pourtant paraissait réaliste. J'avais lâché environ 1 minute entre le kilomètre 5 et 6.

Au moins maintenant je sais pourquoi. Pour gagner 1 mm je dois surtout ajouter (naturellement s'entend) de l'oxygène dans le sang pour repousser la dette d'oxygène. Dit simplement il faut rouler davantage en continuant le travail qualitatif (passer de 1800 Km à 3000 km au moins avec du travail fractionné). Le jeux en vaut-il la chandelle ? ... pas sûr ! Pour contre pour gagner les 3 mm perdus en 20 ans il n'y a plus de solution ...

Au final je ne suis pas mécontent de cette expérience car tout compte fait, je n'ai pas trop perdu et j'ai passé un bon dimanche à la kermesse !

2003 :

1 : Renoton G en 26’22”; 2 : Perret L en 26’35; 3 : Charvin R en 26’35” ;4 : Patchapp en 28’37”; 5 : Poto JC en 29’28

2004 :

1 : Rosay A en 26’48; 2 : Renoton G en 27’03; 3 : Patchapp en 28’58; 4 : Poto JC en 29’20; 5 : Perrin P 29’25

2006 :

1 : Calvi B en 25’10; 2 : Perret L 25’10; 3 : Jacob M 27’46; 4 : Giry F 28’50; 5 : Hector G 30’10; 6 : Patchapp 31’15

Lire la suite

Corporate gammme à Annecy.

8 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Dans l'attente de mon départ (toutes les 30").

Dans l'attente de mon départ (toutes les 30").

Une partie de l'équipe. Je suis le seul cycliste.

Une partie de l'équipe. Je suis le seul cycliste.

Ce week end j'ai participé aux Corporate games avec mon employeur. Cette manifestation, dédiée aux entreprises se présente comme les jeux olympiques du taf (toute proportion gardée). Organisée sur le même concept, ils se déroulent depuis 2 ans sur Annecy. Au menu plusieurs disciplines (de la pétanque au dragon boat en passant par le foot ou le trail), se déroulaient sur 3 jours. Une parade des équipes, plusieurs villages, un max de sponsor, des écrans géants, de la musique et surtout une ambiance de fêtes (2500 sportifs provenant de 10 pays) rythment ces 3 jours.

Dans cette ambiance de kermesse, j'ai pris le départ de la grimpée cycliste du col des Contrebandiers : 10 Km avec 600m de dénivelé. Cette ascension ne m'était pas inconnue, je l'avais réalisée en compétition en 1992 et 1994 .... 20 ans plus tard je suis toujours là, bien vaillant, en tous cas je crois ...

Cette grimpée approche souvent le 9% dans son final, et ce sur une route complètement défoncée. Mon manque de compétition c'est fait sentir (les années aussi probablement). Mais bon ! pour le coup je défendais les couleurs de mon patron et mes coéquipiers étaient nombreux au départ pour m'encourager. Il fallait absolument faire le job pour ne pas les décevoir. Au final ma place de 48iem sur 140 partants me laisse mi figue mi-raisin bien que conforme à l'objectif. On était quand même pas aux championnats du monde, l'important était dans l'esprit d'équipe. De ce point de vue nous avons tous passé un bon moment dans ce cadre idyllique du lac d'Annecy. Il faudra revenir l'an prochain (dernière année à Annecy)...

Lire la suite