Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Cime de la Jasse (à 39 mm de voiture).

29 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #ski de rando

Allez ...une petite derniére en Belledonne, depuis Pipay (peu de portage). L'eau est trop froide pour sortir le kayak, le matos de ski pas encore rangé ...en faisant vite j'suis de retour à la maison avant 13H00.

Départ depuis le sommet dans le brouillard.

Short & maillot tel est le plaisir du ski de printemps.
Short & maillot tel est le plaisir du ski de printemps.

Short & maillot tel est le plaisir du ski de printemps.

Lire la suite

Col du chat ... notre dame priéz pour nous.

28 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Rassurez vous je n'ai pas viré catho. Nous notre pèlerinage familial il se déroule sur le vélo et dans le col du Chat ...avant une bonne bouffe.

Col du chat ... notre dame priéz pour nous.

Lieu du pélerinnage.

Allez ! cela n'a rien a voir avec ce pélerinnage. Un hymne à la Chartreuse par ZZTOP !

Lire la suite

Relais du Chat en famille.

26 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Cette sortie date d'une semaine je ne l'avais pas encore publié. Pourtant elle a une saveur bien particulière avec le 1er grand col du fiston.

Oui je sais ... pas peu fier de monter la haut avec le fiston !
Oui je sais ... pas peu fier de monter la haut avec le fiston !

Oui je sais ... pas peu fier de monter la haut avec le fiston !

Lire la suite

Epine : comme une envie de bouffer ... du vert

24 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vtt

J'avais oublié les chiens qui te courent après, les moustiques qui te piquent, les ronces qui te griffent, la boue qui se projette sur les jambes, les troncs en travers du chemin à enjamber, l'hésitation sur le bon chemin, la branche qui roule sous la roue, les pierriers qui te secoue, le précipice qui t'attire ..j'avais oublié le vert intense des prés au printemps, ... j'avais oublié tous ces petites sentes dans l'Epine sous le col du Crusifix.

Et oui j'ai fait du vtt, dans d'excellentes conditions avec un peu de temps devant moi pour apprécier une nature luxuriante à cette époque de l'année.

Epine : comme une envie de bouffer ... du vert
Lire la suite

Col de la Forclaz

21 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Peu à peu je reprend mes quartiers d'été prés d'Annecy sur le vélo.

Cette sortie du coté du col de la Forclaz tient une place toute particulière. En terme de beauté elle tient le pompon. J'adore les vues sur le Parmelan, les dents de Lanfon, la Tournette et au loin les Bauges encore enneigés, je revis une à une mes ascensions. Le lac d'Annecy tout de vert parachève le tableau.

Pour apprécier tout cela il faut quelques kilomètres au compteur car les montées et descentes sont incessantes, pas un kil de plat dans les 2 sens en passant par Bluffy !

J'ai connu plus intense comme couleurs.

J'ai connu plus intense comme couleurs.

ça c'est pour mon collégue de travail. Il habite au col et pour lui La Forclaz est un col trés raide ... il est un peu chauvin.

ça c'est pour mon collégue de travail. Il habite au col et pour lui La Forclaz est un col trés raide ... il est un peu chauvin.

Lire la suite

Combe des Aravis.

19 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #ski de rando

Du coté du Trou de la Mouche.

Du coté du Trou de la Mouche.

Les 2 montées du jour.

Les 2 montées du jour.

Ce week je n'ai pas touché au ski pour soigner mon addiction.

Il faut dire que j'avais pu glisser cette petite sortie avant le taf du coté d'Annecy.

Les combes des Aravis sont toujours une valeur sür de fin de saison. Pour le coup j'ai été suppris d'avoir dü tracer dans 30 cm de poudreuse.

 

achhh !!! ça sent la fin quand meme !

 

 

Lire la suite

Fan de Belledonne.

11 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #ski de rando

Ah Belledonne en ski ... j'en suis fan, en voilà les raisons :

Belledonne est le paradis du ski de rando c'est bien connu, tout a été déjà écrit sur le sujet, je n'invente rien, bien d'autres l'on découvert avant moi. Les aficionados du massif sont nombreux (en particulier du coté de Grenoble), ils en connaissent le moindre recoin.

Je parcours ce massif diabolique, et le mot n'est pas trop fort, une dizaine de fois par an toujours skis aux pieds et ce depuis plus de 10 ans. Ce n'est pas suffisant à mon goût mais mes contraintes diverses ne me permettent pas d'en profiter plus. Je ne prétend pas l'avoir explorer dans le détail (il faudrait probablement plus d'une vie) mais je commence à en maîtriser quelques lignes et contours . A présent, je peux sortir des classiques fréquentés pour arpenter des variantes plus secrètes, le plus souvent au printemps entre Mars et Mai et parfois même jusqu'en Août (Belle Etoile 2013). Pour les débuts de saison j'opte en général pour les massifs plus proches de Chambéry pour limiter les déplacements. Bauges et Chartreuse autour de la maison et Aravis (prés du travail) sont alors mes destinations favorites.

Une des première raison de cette passion c'est donc la proximité géographique avec le bassin chambérien. N'en déplaise aux dauphinois, c'est aussi un massif très implanté en Savoie. En tous cas Belledone fait parti de mon environnement quotidien et ce depuis ma naissance. Je peux l'admirer depuis ma terrasse. Pour en profiter encore plus je suis même allé jusqu'à scier les branches de mon sapin qui me cachait la vue sur le Pic du Frêne et l'Aup du Pont (parmi les plus beaux satellites du massif). Ainsi je peux admirer toute la partie nord dont je vois les pentes ouest ce qui me vaut une lumière et des couleurs époustouflantes le soir venu. Ce panorama 5 étoiles participe largement au fait que j'ai du mal à décrocher en fin de saison. Prés des yeux prés du coeur !, jusqu'aux dernières neiges du début de l'été je me dis qui il y a encore "un coup à jouer".

Outre l'aspect de proximité, d'autres critères bien moins pratiques rentrent en ligne de compte. Tout d'abord c'est surtout la beauté et la variété de la nature, notamment sous un bon manteau neigeux. Effectivement ce massif escarpé présente absolument tout ce que l'on aime rencontrer et voir en ski de rando : Rien n'y manque : couloirs, arêtes plus ou moins vertigineuses, colus, pentes raides (pas plus de 50° pour ma part), aiguilles, lacs, passages dans les barres rocheuses, combes, longues vallées encaissées, etc ... Il ne manque que les glaciers et les crevasses, encore qu'en cherchant bien ... En plus de la beauté du cadre cela rend le ski technique et donc fort intéressant. Les enchaînements ski/crampons sont devenus pour moi le sel de la rando. L'expérience, la technique et le matériel prennent ici tout leurs sens dans ce véritable paradis terrestre permettant une pratique pure et dure !

Ici on peut croiser les foules comme se retrouver, seul au monde dans une vallée perdue au milieu de nul part. Selon l'humeur et les coéquipiers j'alterne avec ces 2 possibilités.

L'enneigement y est remarquable, de type Préalpes, le massif est souvent le premiers arrosé (avec la Chartreuse). De plus on peut y trouver toutes les orientations du nord jusqu'au sud afin d'optimiser les conditions de neige. Par bonne saison comme en 2013 on peut y skier facilement 10 mois dans l'année, voir 12 mois en poussant le bouchon un peu loin.

Les points de départ sont nombreux et souvent très pittoresques et retirés, ils sont déjà à eux seuls une invitation à l'évasion. Le bout du monde à deux pas de la ville, bien différents des bruyantes stations de skis. Ma préférence va à Prabert (à 40mm de la maison). C'est probablement le coin le plus fréquenté du massif et pour cause, les possibilités sont légions. Depuis ici j'ai pu déjà réaliser bon nombre de beaux sommets tel que : Jasse de Lièvre (le plus directe), Cime de la Jasse (le plus sûr), Dent de Bédina, Dent de Pra (le plus varié), Belle Etoile (le plus haut ), Pas du pin, Scialet, les Pointes du Férrrouillet (les plus sauvages), sommets Colom et Gd Replomb. Il me reste encore à explorer certains Pics comme le Sifflet, La Scia ou encore le Dome de Vouteret ou le Rocher de l'homme. Dans ce secteur il faut bien choisir sa période. En pleine saison la barrière sur la route impose un départ très bas à 1000m avec une longue approche en mode ski de fond sur la route. A partir de fin mars les départs peuvent s'étaler de 1300 à 1400m suivant la fonte de neige. C'est vers cette période que va ma préférence.

D'autres départs sont tout aussi caractéristiques :La Florence au dessus de la Rochette (très sauvage) ou la vallée de St Colombam (plusieurs départs possibles). Plus haut sous le col du Glandon on peut faire les dernières sorties dans le massif en partant de 1700m environ. Plus prés de Grenoble est donc plus fréquentés on trouve Casserousse, Chamrousse ou Frédriére avec à chaque fois de nombreuses variantes skiables jusqu'en mai. Le Pleynet ou Gleysin voir le Collet d'Allevard permettent aussi d'accéder à la partie septentrionale.

Quant aux sommets à parcourir c'est l'embarras du choix. Les combes sont très longues et débouchent généralement sur l'un d'eux. Ma préférence va à la Dent du Pra. Cette derniére présente 7 voies toutes assez techniques mais en même temps accessibles et sans expositions. Si je suis en solo, je pourrai opter pour les Vans (Chamrousse) ou la Belle Etoile (Pleynet), je serai sûr d'y trouver du monde. Avec de bons coéquipiers, rien de tel qu'un bon couloir comme les Vallorins, les Aiguilles d'Olles ou les Gd Moulins.

Ce petit coin de paradis ne m'a pas encore livré la totalité de ses secrets. J'entends bien en profiter de longues années encore car Belledone n'a pas fini de me narguer depuis ma demeure.

Le spectacle depuis ma terrasse.

Le spectacle depuis ma terrasse.

Lire la suite

Belle Etoile et satellite.

10 Mai 2014 , Rédigé par patchapp

Je suis fan de Belledonne à la limite de l'addiction.

En ce vendredi je n'ai pas pu résister, depuis ma terrasse l'appel est trop fort.

J'ai gravi en allé & retour la Belle Etoile (classique des classiques). La neige était moyenne : peu de regel. La fréquentation elle aussi moyenne, du coup j'ai pu skier sur le haut de bons champs en neige viérge (combe à Jeannot je crois). Pour ajouter du fun j'ai fait un détour coté Dent du Pra. La aussi bonne surprise (photos ci-dessous).

Le couloir du jour en cerise sur le cake.

Le couloir du jour en cerise sur le cake.

le départ du dit couloir.

le départ du dit couloir.

Lire la suite

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

2 Mai 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #ski de rando

Le récit en image d'une énième bonne sortie de la diotpolenta sur un de ses terrain fétiche.

Franck & Pierre sont les protagonistes au départ de Frédiére avec pour objectif le Gd Colon et son petit bijoux de couloir Nord.

Qui dit petit bijoux dit fréquentation, mais bon à cette époque il ne reste plus que les mordus.

La bambée débute par 30 mm de marche entre 1400 et 1700m, cela permet de respirer le bon air des sous-bois de sapin.

Rapidement nous allons évoluer sur de la neige poudreuse. La dizaine de skieur devant nous a modelé un rail impeccable, on se croirait en plein mois de Février le froid en moins !.

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

Nous sommes rapidement dans le couloir Nord. La neige y est poudreuse à souhait et les marches confortables.

On est vraiment bien dans cette montée. La neige est stable et l'ambiance entre montagnards excellente : la montagne plaisir !

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

C'est pas le tout les 1000m de dénivelé pour arriver au sommet ne nous on pas rassasiés. Pour en rajouter nous dévalons la pente ouest. Depuis la vallée nous avons repéré quelques beaux couloirs inconnus pour nous.

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

La calotte ouest du sommet nous réserve une descente merveilleuse mais pas assez longue. Malheureusement le brouillard nous rattrape et nous ne connaissons pas beaucoup les lieux; Il faut remonter pour descendre le couloir Nord avant d'être dans le néant.

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

Après une belle partie de pente à 40)/45° nous nous retrouvons au pied de la pente dans un léger brouillard. En face de nous un autre petit couloir serpentant entre la roche nous nargue. Ni un ni deux nous voila repartis !

Grand Colon : la derniére en Belledone ?

Yes bonne pioche. Le couloir de Roche fendu (après vérification sur la carte) s'avére etre la cerise sur le gateau de notre périple improvisé.

A l'origine nous devions partir faire la grand Casse avec nuit au refuge. Le mauvais temps a changé nos plans. Dans ces moments là, Belledonne est toujours là pour récupérer (un peu) l'affaire. Les fenêtres météo du matin sont ainsi une bonne aubaine pour parcourir ce massif unique pour le ski de rando.

Lire la suite