Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Pèlerinage annuel au Trou de l’agneau (Margériaz)

30 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #marche en montagne

Retour aux affaires courantes au Margériaz en compagnie de Seb, Richard et Michel (le CHTI).
C'est bon de retoucher un peu le rocher et de revoir les chamois !!

Lire la suite

Corse: retour sur une sortie inoubliable

29 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #vtt

Bocca di Teghime (536m) : le bon coup des vacances :

 

            Le mois d’août est pour ma petite famille et moi l’occasion de « mettre les voiles » pendant 2 semaines à la mer. Pour moi qui pratique régulièrement le sport toute l’année c’est l’occasion de mettre mon activité en veilleuse. Néanmoins j’arrive toujours à glisser un vieux vtt au milieu des bagages au grand dame de Mme, prétextant que ce dernier est toujours utile, par exemple pour  faire quelques courses … en réalité, après quelques jours à faire « la crêpe », l’envie de rouler sur des chemins inédits me ronge rapidement. Bien sur la cerise sur le gâteau, vous l’avez devinez, c’est de gravir un nouveau col histoire d’incrémenter ma liste (tant qu’a faire !).

            En cet été 2009 notre dévolue c’est porté sur la Corse à Borgo dans le Nord plus précisément. La cotte Est n’étant pas la plus belle nous rejoignons rapidement St Florent sur l’autre versant. A chaque fois nous devons franchir en voiture le col de Teghine ce qui a immédiatement pour effet d’aiguiser mon envie. Ce passage, culminant à 536 m, possède sur ses 2 versants plusieurs grimpées fort intéressantes avec des vues à couper le souffle notamment depuis le col et en descendant sur St Florent.

            Je consulte ma carte : 4 ou 5 possibilités s’offrent à moi. Je choisi la plus sauvage car la circulation par ailleurs est très importante à cette époque de l’année. Mon itinéraire débute  sur la  route au dessus de Furiani ensuite c’est du chemin. Ma carte 1/100 000 ne me permet pas une bonne orientation et je fini par me perdre dans un chemin plein d’épines. Ce n’est pas faute d’avoir essayé les différentes variantes mais le maquis Corse a raison de moi. Je fais demi tour et me rabat sur un col routier pas très loin. Je ne peut quand même pas rentrer sur un échec aussi cuisant !  Le col de St Stephano mon nouvelle objectif ne manque pas de charme, :10 km très sauvage et peu pentu au dessus du défilé de Lancone. Pour ne rien gâcher j’arrive au soleil couchant.

            Au retour j’analyse la carte de plus prés pour optimiser cette fois ma grimpée au Teghine à qui je dois une revanche. La bonne solution m’apparaît à présent évidente : la face Ouest passant par Olméta propose une petite route probablement peu fréquentée, il n’y a plus qu’à vérifier cela sur le terrain !

            2 jours plus tard je profite d’une journée familiale sur la plage de St Florent pour me lancer dans cette fameuse traversée d’ouest en est avec Teghine comme point d’orgue. Quand je m’extirpe de la torpeur générale ,vers 18h00, il fait encore 32° mais ma détermination est grande. Mon approche « 100coliste » m’oblige tout d’abord à réaliser une boucle sur un chemin pour glaner 2 petits col : le Bocca a Fratta et Bocca a u Tonu .  D’après ma carte je devrais me trouver sur une route goudronnée … mais il en va ainsi de la Corse je commence à y être habitué. Cependant sous une chaleur toujours aussi étouffante je tergiverse pour trouver la bonne route. En Corse il ne faut pas compter sur les panneaux et ici il n’y a personne aux alentours. Finalement je retrouve le village d’Olmetta ou je trouve une fontaine fort  providentielle. Je m’asperge de la tête au pied et en profite aussi pour nettoyer la chaîne qui grinçait à cause de l’accumulation de sable. Tout ragaillardi je m’élance dans les 7 derniers kilomètres d’ascension. A ma gauche j’admire le soleil qui décline sur la grande bleu tandis qu’à ma droite la ligne de crête sauvage apporte un contraste saisissant. La pente peu incliné (5% environ) est régulière et comble du bonheur mes jambes tournent enfin comme une horloge. J’arrive  au col un peu trop rapidement à mon goût. Je profite une dernière fois de la vue imprenable sur les 2 mers : St Florent au couchant et Bastia déjà dans la pénombre. Je me lance sans appréhension dans la descente abrupte et retrouve un peu de fraîcheur. La sensation de plonger directement dans la mer à chaque virage est grande. Le bas de la descente est assez urbanisée, encore 10 kilomètres entre chien et loup et me voilà arrivé tout sourire pour rassurer la famille.

 

            Ma satisfaction a été grande : pourtant je n’ai pas réalisé un exploit sportif mais les conditions (panorama, lumière, maquis, découverte, odeurs, solitude, recherche d’itinéraire , ..) m’ont rempli de bonheur. J’ai pu « faire corps » avec cette magnifique îles entre mer et montagne. Ainsi j’ai achevé paisiblement mon séjour auprès des miens en laissant le vélo pour le retour en Savoie.

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

2 semaines en Corse

25 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #famille

2 semaines consacrées à la famille et au repos avec quand même quelques bons (petits) coups.
En août en Corse on profite d’abord des criques inoubliables (eau turquoise et  sable blanc).


petit footing en bord de mer au levant


col du Campo (451m c'est bien suffisant ...)


Plage du petit Loto


 Grand Loto


Cap Corse au couchant depuis le bateau du retour (sniff !)

Lire la suite

Pointe de la Méan Martin 3330m

5 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #marche en montagne

Avec Alex je renoue avec une course glacière en plein été, avec le ski de printemps c’est une pratique que j’avais délaissée. La Mean Martin depuis Val d’Isère  qui représente +1400m est un bel objectif avec un glacier de +500m pour une pente maxi de 40°.

Nous sommes pressés d’en découdre sur la neige, en moins d’une heure nous atteignons le refuge du Fond des Fours ou les gens font surface lentement. 1 heure plus tard nous atteignons le glacier. Ici nous changeons de chaussures et optons pour la version directe après avoir testé la neige et estimé la difficulté. Néanmoins cela s’avère être un  mauvais choix compte tenu de mon équipement. Mes crampons et mon piolet « light CAMP tout alu » ne sont  pas du tout appropriés pour la glace. Des crampons longs et effilés en acier et un bon piolet m’aurais permis de passer en toute sécurité. A toujours sortir sur la neige en ski de printemps j’ai fini par l’oublier, de plus Août en Vanoise c’est un peu tard pour trouver de la bonne neige …

Bon au Final ça passe quand même, la suite plus peinard se déroule en arête sur de gros blocs de pierres. Sur les 2 seules cordées rencontrées nous avons la bonne surprise de tomber sur le couple « Poto, JC & Corinne » qui montaient l’arête coté Maurienne. Pour arroser cela on fini ma fiole de Génépi. Nous reprenons ensuite la descente sur le glacier, comme la neige s’est ramollie et avec ces satanés crampons qui bottent nous choisissons la rive gauche bien moins pentue. Nous finissons tranquillement la longue approche hérissée de petites montés bien traites. Enfin à midi et demi nous avons rejoins les femmes à Val d’Isère pour un apéro en terrasse bien mérité. 



les 500m de glacier

l'attaque du glacier : solitude garantie. En Vanoise les gens se pressent dans les refuges seulement.

la directe en glace ...

Le sommet : toujours la mëme joie

rencontre surprise avec le JC !!!
Lire la suite

Col Iseran en vidéo

3 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Lire la suite

Col de l’Iseran

2 Août 2009 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

Alex, Fred et moi sur le vélo et 3 voitures suiveuses, nous attaquons (depuis Termignon) les 2770 m du Col de L’Iseran. Ce versant est  probablement le routier le plus beau de ma collection. Question difficulté on en a vu des plus rudes cela se résume à une simple équation  :3+2+3+2+3 sur les 13 derniers kilomètres (3km de raide suivit à chaque fois de 2 km de replat). Pour moi c’est un peu la fin de saison sur route et comme à chaque fois c’est le moment ou les jambes tournent comme une horloge …


Alex sur fond d'Albaron : pour un peu on en regretterait les skis ...


Frédichou dans le dernier virage.

La troupe réuni avant le pique nique.
Lire la suite