Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Canicule en Chartreuse : 3iem épisode

7 Septembre 2016 , Rédigé par patchapp

17h15 St joseph je chevauche mon vélo ...c'est devenu une habitude de milieu de semaine depuis 3 semaines. Comme disait Coluche "tant que je gagne je joue !".

En effet avec cette canicule les sorties de vélo de fin d’après midi en Chartreuse sont à chaque fois gagnantes !

Cette fois je jette mon dévolue sur le col du Coq : la plus grosse couenne de Chartreuse.

Quand je rentre dans la fraîcheur des gorges du Guier (sortie de St Laurent) je ne sais pas exactement ce qui m'attend. J'ai déjà gravi ces 21.7 km pour +1050m qui mènent au col mais c'était il y a très longtemps.

Les sensations dés les 1er kilomètres ne sont pas très bonnes, je ralenti l'allure. Le replat long de 3 km avant la Diat me fait du bien, pour autant je m'interroge sur la suite à donner. Le col du Cucheron sur la gauche ne serait-il pas suffisant ?. En plus j'ai pris 5 euros pour boire une bière au cas ou. Bon allez courage Pat ! Faut quand même essayer en direction de St Hugues. Ce weekend je part en stage route à Bourg d'Oisan, un peu plus d’effort me seront bénéfiques.

La partie qui suit est tranquille et je me refais la cerise. Tant mieux car les choses sérieuses arrivent : 2.4 km à plus de 10% sur une route complétement défoncées. Au moins ici je ne risque ni l'insolation ni la pollution. Je suis seul au monde dans une combe plein nord le long d'un ruisseau avec une légère brise pour m'apporter un peu de fraîcheur. La forme est bien revenu heureusement mais malgré tout je pioche sur ma machine calée à seulement 6km/h. Je suis rivé sur mon altimètre pour savoir ce qu'il me reste à gravir. La seule indication que j'ai eu c'est le panneau "col à 10 km" à l'entrée du village : plutôt décourageant je pensais qu'il en restaient 6 ou 7 km. Alors que j'attendais plus haut un léger faux plat avant le final je me retrouve dans une descente qui n'en fini plus (1.5 km ou je perd précisément 80m de dénivelé). Le pire dans une ascension en aller et retour : tout ce que l'on descend on doit le remonter et cela 2 fois !! argh !!

La bonne nouvelle c'est que les 2 derniers kilomètres deviennent enfin beaux et ouverts en sortant de ce maudit bois dans lequel je me sens un peu enfermé. L'autre mauvaise nouvelle c'est que la pente fini à 11%.. Arrivé au sommet je jette un regard furtif à la Dent de Crolles, enfile un léger coupe vent et fonce dans la descente, c'est déjà 19h00 et j'ai envie de rentrer rapidement à la maison. Cette nuit je n'ai pas vraiment envie de coucher dans ma voiture comme les fois précédentes.

Sacré vacherie ce col du Coq, espérons que cela m'aura décalaminé car samedi je serai à l'Alpe d'Huez pour gravir une autre couenne.

Canicule en Chartreuse : 3iem épisode

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article