Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Made in Bauge ...en texte.

11 Mars 2015 , Rédigé par patchapp Publié dans #ski alpin

Un week end de ski de folie !

Après un vendredi et samedi passés en Chartreuse (Petit Som, Ruchére et Granier) je suis de retour aux sources pour boucler un fameux week end de ski. Et oui les Bauges c'est un peu mes racines ...on ne se refait pas.

Sans transition je suis descendu du Granier le samedi après midi à une nuit à Plaimpalais (chez le frangin). L'idée c'était de skier en famille le dimanche après-midi aux Aillons. Le ski alpin c'est bien gentil mais quand t'es aux Aillons tu as le Colombier qui te tend les bras. L'occasion était trop belle pour la laisser passer, d'autant que je n'avais pas encore skié cette belle classique locale : un véritable sacrilège !

Ni une ni deux, avec Alex, nous nous retrouvons à 9H00 le matin aux dessus des Aillons. Je suis chaussé de mes nouveaux skis: les Magico de Trab un concentré de technologie alliant légèreté et skiabilité (cotes larges). Un véritable joyaux que j'ai pu tester la veille.

Bien décidé, mais "tranquillou du genou", nous voila sortis de la foret au dessous du col de la Cochette. Les conditions sont presque au top : stabilité du manteau, soleil et températures agréables. Presque, car en réalité, sur l'arête plein sud, la neige est encore très dure. Elle nous oblige à alterner entre portage et ski jusqu'au sommet. C'est la première fois cette année que j'évolue sur un manteau aussi dure. C'est tendu il faut rester concentré. Au sommet il est déjà plus de 11 heures, nous devons penser à notre rv pour l'alpin et stopper notre contemplation panoramique.

La descente plein Ouest est finalement bien meilleure que ce que nous pensions. En jouant sur les nombreux petits vallonnements nous trouvons même de la neige légèrement fondante. Mais le meilleur est à venir sous le col de la Cochette. Ici nous mettons les gaz tant c'est facile à skier ! Plus bas, à main gauche nous quittons le chemin. Bonne pioche !, dans la foret c'est aussi du bonheur et on peut "envoyer du pâté". Quelques minutes plus tard, tout mouillés de chaud, nous arrivons aux voitures (avec la banane). Au pas de course nous nous changeons, 5mm de voiture plus tard on retrouve le reste de la bande (pile poile à l'heure au rv).

Femmes et enfants notamment nous attendent impatients d'en découdre eux aussi. Plus qu'a sortir la table et les chaises sur le parking pour engloutir un repas bien mérité ! Le ski alpin s'annonce splendide : neige fondante, groupe motivé et pas un chat sur les pistes.

En effet le hors piste est de qualité. Ici les parties skiantes entre les fayards ne manquent pas, à condition de bien connaître, et c'est le cas. Les plus jeunes sont avides de hors piste, ça tombe bien j'ai ce qu'il faut pour les contenter. Pentes (dans la "cheminée"), bois aérés, talus, ruisseaux, chalets ... à Aillons on peut trouver de tout et surtout de la pente. Mais shut ! il ne faut pas trop le répéter .....Notre tahitien de service s'en donne à cœur joie et nous gratifie de belles figures.

Une dernière descente endiablée sur une neige fondante à point nous ramène à notre point de départ.

Une 1664 en main nous pouvons refaire le film de cette folle et belle journée.

La Chartreuse c'est bon ...mais les Bauges et le parfun de fayard c'est encore meilleurs !

Le diot du village.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article