Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
"Pas trop Dré dzin le pintu"

Col du Frene : passage au révélateur.

15 Juillet 2014 , Rédigé par patchapp Publié dans #vélo route

J'ai goûté de nouveau au chrono du col de Frêne en vélo de route. Cela ne m'étais pas arrivé depuis 8 ans, d'excellents souvenirs se sont réveillés en moi.

Se confronter à ce chronomètre c'est un peu comme ce confronter à soit même tant le chrono est impitoyable mais au combien révélateur. Le temps de montée, brut et non négociable, en dit l'on sur sa forme du moment. Ici on ne triche pas. L'effort est court (environ 30 mn) mais intense et constant car la montée est très régulière. Pour approcher son meilleur temps il faut réunir tous les paramètres physiques liés à la performance. En effet les aspect techniques, stratégiques ou matériels ont très peu d'influence (quoique une bonne roue peu aider un peu). Les kilomètres de vélo à l'entraînement (et pas à pied ou en ski), un poids optimal, de la fraîcheur (efforts de la semaine précédente), du rythme (quelques intensités les semaines avant), l'hygiène de vie (diététique est un bien grand mot en ce qui me concerne) et enfin échauffement adéquate (pas loin d'une heure pour moi) sont les véritables ingrédients.

Pour bien comprendre mon approche un petit coup de rétro s'impose. Cette passion pour cette grimpée cycliste est née en moi depuis le début des années 1990. Les discutions âpres à la machine à café de Montmélian avec Pierre C et Gilbert V en sont a l’origine (ainsi que Georges S et Bruno B). En 1993 je participais d’ailleurs au trophée Méliado gagné par Calvi en 21 mn. J'étais monté en 27’30, ce qui reste à ce jour mon meilleurs temps ainsi que ma référence. J’ai retrouvé des classements car j’avais organisé cette grimpée avec quelques bons copains en 2003, 2004 et 2006 (ci-dessous le classement des 5 premiers).

Ce dimanche 13 Juillet j'étais donc au départ de cette compétition (125 partants) au coté de René (le métronome inoxydable) et Alex (10 ans plus vieux qu'en 2004). L'objectif pour moi était de tenter de passer sous les 30mn.

Pour cela j'avais conscience qu'un bon départ était primordiale. Un bon départ cela veut dire un départ rapide mais pas trop ... pas si simple. A mi-course le contrat était un peu prés rempli. J'étais dans l'allure sans plus, concentré mais pas (encore) asphyxié. Sur mon braquet de 34X21 j'attendais mon heure sachant que le plus dure était à venir. Les 6 virages agrémentant les kilomètres 5 et 6 imposent des changements de rythme pas faciles à digérer avant une ligne droite interminable.

Las, c'est complètement asphyxié que je traversais cette redoutable zone. Alors qu'il aurait fallu relancer la mécanique j'étais à la recherche du moindre petit plat pour trouver un peu d'oxygène. Heureusement sur les 500 derniers mètres je retrouvais un peu de vigueur pour m'arc-bouter sur ma machine, mais le mal était fait. 50 Secondes au dessus d'un objectif qui pourtant paraissait réaliste. J'avais lâché environ 1 minute entre le kilomètre 5 et 6.

Au moins maintenant je sais pourquoi. Pour gagner 1 mm je dois surtout ajouter (naturellement s'entend) de l'oxygène dans le sang pour repousser la dette d'oxygène. Dit simplement il faut rouler davantage en continuant le travail qualitatif (passer de 1800 Km à 3000 km au moins avec du travail fractionné). Le jeux en vaut-il la chandelle ? ... pas sûr ! Pour contre pour gagner les 3 mm perdus en 20 ans il n'y a plus de solution ...

Au final je ne suis pas mécontent de cette expérience car tout compte fait, je n'ai pas trop perdu et j'ai passé un bon dimanche à la kermesse !

2003 :

1 : Renoton G en 26’22”; 2 : Perret L en 26’35; 3 : Charvin R en 26’35” ;4 : Patchapp en 28’37”; 5 : Poto JC en 29’28

2004 :

1 : Rosay A en 26’48; 2 : Renoton G en 27’03; 3 : Patchapp en 28’58; 4 : Poto JC en 29’20; 5 : Perrin P 29’25

2006 :

1 : Calvi B en 25’10; 2 : Perret L 25’10; 3 : Jacob M 27’46; 4 : Giry F 28’50; 5 : Hector G 30’10; 6 : Patchapp 31’15

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article